Configuration d'Exim avec nom de domaine géré par gandi

Bonjour,

aujourd’hui nous allons voir comment, facilement, exploiter une fonctionnalité offerte par Gandi (ou bien comprise dans le prix de nom de domaine, ça dépend comment on voit les choses).

beaucoup d’entre nous n’ont pas le temps (et souvent pas l’envie de non plus) de se prendre la tête avec un vrai MTA genre postfix ou exim et le configurer en s’assurant de bien renseigner les enregistrement MX chez le registrar, d’installer les bons outils pour le POP (ou IMAP) etc. etc.

il faut savoir qu’avec un nom de domaine de chez Gandi, on a droit a quelques comptes emails (5 par domaine de mémoire) et une infinité d’alias sur ces comptes.

ce qu’on va voir ici, c’est comment configurer une machine (serveur dédié) pour assurer le minimum syndical en s’appuyant sur le service proposé par gandi.

dans notre exemple il s’agira d’un Exim4 (c’est le seul avec lequel j’ai testé pour l’instant, et ça marche tellement bien que je n’ai pas envie de changer :-) )

on va supposer un compte admin@mon-domaine.com

tout d’abord il faut éditer le fichier : /etc/exim4/passwd.client en ajoutant tout à la fin :

*:admin@mon-domaine.com:MOT-DE-PASSE-DU-COMPTE

en suite, on va éditer le fichier /etc/exim4/update-exim4.conf.conf pour avoir quelque chose comme :

dc_eximconfig_configtype='satellite'
dc_other_hostnames=''
dc_local_interfaces='127.0.0.1'
dc_readhost='mon-domaine.com'
dc_relay_domains=''
dc_minimaldns='false'
dc_relay_nets=''
dc_smarthost='mail.gandi.net:587'
CFILEMODE='644'
dc_use_split_config='false'
dc_hide_mailname='true'
dc_mailname_in_oh='true'
dc_localdelivery='mail_spool'

un petit

/etc/init.d/exim4 reload

et le tour est joué :)

votre serveur envoie maintenant ces mails en utilisant le compte gandi, plus de soucis de conf complexe, maj à risque etc a se faire…

pour tester :

test-machine:/etc/exim4# mail user@omain.tld
Subject: test
ceci est un message de test !
.
Cc:

PS. procédure trouvé il y a un moment sur les forums gandi, mais je n’arrive jamais a la retrouver je la mets ici, au cas où.
PS2. comme d’habitude, notre distribution ici est une Debian :)

Share

Configurer la locale et l'heure – Debian –

Aujourd’hui on va voir comment configurer l’heure du système avec le bon fuseau horaire, ainsi que la locale pour, par exemple, passer une debian en Anglais en Français

on commence par la locale :
taper :

dpkg-reconfigure locales

choisir la bonne langue/locale et valider, comme ici :

config_locale

faire de même à l’ecran suivant :

config_locale2

en suite on passe a l’heure, c’est très simple
on tape :

dpkg-reconfigure tzdata

et là on va avoir un écran où il faudra sélectionner « Europe » puis valider, en suite sélectionner « Paris » puis valider et c’est ok, l’heure est automatiquement régler avec le bon fuseau horaire, pas besoin de régler l’heure a la main puisque ntpdate s’occupe de la garder à jour.

N.B. Tous se fait sous root.

Share

Installer et configurer Munin

… sur une debian.

Aujourd’hui on va voir comment installer et configurer l’outil de monitoring munin

Un petit article aide mémoire comme beaucoup d’autres sur ce blog :)

pour commencer :

apt-get install munin munin-node

en suite il faut éditer le fichier de configuration : /etc/munin/munin.conf

changer juste la valeur de htmldir pour choisir un répertoire où les fichiers html des rapports seront déposés, pour moi c’est sous un vhosts de statistiques, exemple :

htmldir	/var/www/munin

vous pouvez aussi laisser la valeur par défaut.

un autre fichier de configuration pourrait vous intéresser, personnellement je n’ai pas eu a le toucher : /etc/munin/munin-node.conf

Important : Assurez vous que le répertoire « htmldir » choisi plus haut soit accessible en écriture a l’utilisateur munin (sinon le cron vous bombarde de mails pas cool), moi j’ai fait un :

chown -R munin:www-data MON/HTML/DIR/DE/MUNIN

maintenant on restart tout ça :

/etc/init.d/munin-node restart

quelques minutes après (le temps de générer quelques stats) on va a l’url correspondant au htmldir et on admire les garphs :)

localhostlocaldomain-memory-day

Share

VirtualBox configurer la connexion réseau de la machine virtuelle

Après l’installation d’une machine virtuelle avec VirtualBox, il faut bien sûr la connecter à Internet, pour cela on a 2 méthodes :

  1. Le mode NAT
  2. Adaptateur réseau hôte

Le mode NAT :

Avec ce type de configuration, la machine aura accès au net, mais sans plus, elle ne sera pas joignable, elle ne sera pas visible sur le réseau, c’est le plus simple, le plus rapide, mais pas le plus efficace, néanmoins, ça peut suffire dans la plupart des cas. D’ailleurs, c’est la configuration par défaut de VirtualBox, donc il n’y a rien à faire pour que ça fonctionne.

Adaptateur réseau du système hôte :

Cette configuration fait que, non seulement, la machine virtuelle aura accès au net, mais elle sera elle même joignable depuis le réseau, avec cette configuration, la machine virtuelle apparaitra sur le réseau comme une machine indépendante du système hôte, ce qui est plutôt appréciable pour certaines utilisations, indispensable pour d’autres.

Nous allons voir comment procéder à cette configuration dans le cadre d’un système hôte sous XP (ou Vista) et une machine virtuelle sous Linux (Debian Etch en l’occurrence).

Tout d’abord, aller dans les paramètres de la machine virtuelle (éteinte 😉 ) et modifier les options du réseau, dans la partie basse de la fenêtre ajouter une interface réseau (cliquez sur le « + » a droite de la fenêtre, cela créera une interface réseau supplémentaire qu’on utilisera plus tard (visible dans les connexions réseau).

dans « Attaché à : » sélectionnez « Adaptateur réseau hôte », puis validez.

aller dans les connexions réseau, sélectionnez votre connexion habituelle (en général elle s’appelle : »connexion au réseau local ») et la connexion virtuelle créée précédemment, puis cliquez sur le bouton droit de la souris (il faut sélectionner les 2 en même temps), et dans le menu contextuel cliquez sur « connexion de ponts », ceci va créer un pont entre les 2 connexions réseau (en gros il va donner la connexion a l’interface virtuelle).

normalement si tout va bien votre machine virtuelle est ajouté au réseau (il faut l’allumer hein 😉 ), elle obtient directement son adresse IP (si vous avez un serveur DHCP sur le réseau bien sûr, sinon rester en NAT ou configurez une IP fixe).

En cas de problème n’hésitez pas à recommencer, parfois ça a du mal a fonctionner.

Quelques pistes en cas de problème :

parfois, si on a fait plusieurs tests, bidouillé un peu /etc/network/interfaces etc. l’interface coté linux peut changer de nom, en général c’est eth0 mais c’est pas toujours le cas, voici un moyen simple de savoir comment est appelée l’interface réseau :

cat /proc/net/dev

dans le résultat de cette commande on voit le nom de l’interface, pratique pour la configurer à la main (IP statique par exemple) en tout cas ça m’a bien servi pour voir que mon interface s’appelait eth4 😉

n’oublier pas une petit

/etc/init.d/networking restart

après chanque changement dans /etc/network/interfaces

Bonne chance, et bonne virtualisation :-)

Share

Installer libssh2, ssh2 pour php

Dans cet article nous allons voir comment installer l’extension ssh2 pour php5, cette extension permet l’utilisation de fonctionnalités SSH2 avec php (très utiles quand on veut faire du SFTP par exemple) pour plus d’informations cf. la documentation officielle sur php.net

Pour l’installation, ce n’est pas très compliqué, il suffit de suivre ces quelques étapes à la lettre et tout ira très bien 😉

tout d’abord il faut s’assurer d’avoir les bons paquets d’installés, en voici une liste :

  • php5-dev
  • openssl
  • libssl-dev
  • gcc
  • make
  • etc. je suppose que si vous installez cette extension, c’est que vous avez déjà php, apache etc.

Toute la suite s’effectue en root

mais avant toute chose, n’oublions pas de faire un petit :

apt-get update
apt-get upgrade

en suite il faut créer un répertoire de travail :

cd ~
mkdir libssh2
cd libssh2

ensuite télécharger libssh2 :

wget http://ovh.dl.sourceforge.net/sourceforge/libssh2/libssh2-0.14.tar.gz

puis l’extraire :

tar -xzvf libssh2-0.14.tar.gz

aller dans le répertoire créé et installer libssh2 :

cd libssh2-0.14
./configure && make all install

maintenant que libssh2 est installée, passons a ssh2 :

on sort du repertoire de libssh2 et on télécharge ssh2 :

cd ..
wget http://pecl.php.net/get/ssh2-0.10.tgz

extraire l’archive téléchargée :

tar -xzvf ssh2-0.10.tgz

aller dans le répertoire créé et installer ssh2 :

cd ssh2-0.10
phpize && ./configure --with-ssh2 && make

maintenant que l’installation est terminée, on active l’extension, ici on va copier le fichier ssh2.so dans le répertoire des extension de php5 (il peut être différent du mien selon la distrib et l’installation) :

cp modules/ssh2.so /usr/lib/php5/20060613+lfs

puis on ajoute l’extension en créant un fichier ssh2.ini dans le répertoire conf.d (comme pour toutes les autres extensions de php) on n’oublie pas de le faire pour apache mais aussi pour le mode CLI.

echo "extension=ssh2.so" > /etc/php5/cli/conf.d/ssh2.ini
echo "extension=ssh2.so" > /etc/php5/apache2/conf.d/ssh2.ini
/etc/init.d/apache2 restart

Et voilà, notre extension est installée, a vous ssh2 et sftp avec php :)

Share